Val'Red Raven

Val' Red Raven

Tatoueuse autodidacte depuis un an, j'ai quitté ma fac d'art et arrêté mes études pour me concentrer sur le tatouage et débuter ma formation dans un shop.Lire la suite

XTF

Date : du 14 janvier 2023 au 15 avril 2023

Je suis résident des ateliers Séraphin à Saint-Étienne où je pratique la linogravure et d’autres techniques.

Lire la suite


Denis GRRR

Expo/vente de digigraphies par Denis GRRR du 15 avril au 15 juillet.
Les tirages sur du beau papier Fine Art Hahnemüle 308gr signés et numérotés à 13 exemplaires.
Denis GRRR, illustrateur autodidacte, fait ses armes dans le milieu du fanzine dès 1984, de l’édition musicale (Masters of Brutality), on le retrouve aussi dans des jeux de rôles comme « In Nomine Satanis – Magna Veritas », « Vermines », jusqu’à une participation au jeu « Salammbô » de Philippe Druillet qui le fera connaitre du grand public.
Art sans concessions, explorateur viscéral : il dissèque nos fantasmes, cautérise nos peurs et incise nos faux semblants, souriant à la vie en épicurien d’un autre monde Infernal.

Galerie

En savoir plus

BuiBui

Mon prénom est Julie, on me surnomme BuiBui.

Originaire des bords du Léman, j’ai posé mes valises dans l’Ain, aux côtés d’un saule pleureur. J’y vis avec mon amoureux, ma fille et mon garçon, beaucoup de papier, pas mal de peinture et une
tripotée de pinceaux.

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu un crayon à la main. Ayant étudié l’histoire de l’Art
(principalement du XXème siècle) au Lycée, j’obtiens un Bac L Arts plastiques en 2005 puis fais un très bref passage à L’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Lyon. L’enseignement pratiqué n’était pas fait pour moi!

Depuis je peins, colle, dessine et colore constamment, toujours à la recherche d’idées et techniques nouvelles. C’est une nécessité ! C’est seulement en septembre 2019 que j’ai fait de cette passion mon activité professionnelle à temps plein.
Inspirée à la fois par l’illustration, l’Art singulier, la culture du Street Art ou encore les Arts Premiers ou la pop culture, je travaille à développer un univers personnel et poétique qui se veut être une invitation au voyage, dans des mondes peuplés de créatures mélancoliques, et dans lequel le temps semble souvent s’être arrêté.

Basé principalement sur la figure humaine (majoritairement féminine) et la nature, mon travail mêle
fausse naïveté, couleurs, motifs et autres entremêlements entêtants qui sont comme autant de
cheminements dans le cours de nos pensées. Mes personnages et autres paysages possèdent chacun une histoire singulière que je me raconte en leur donnant naissance, et j’aime que celui qui regarde l’imagine à son tour…
Technique : Je mélange peinture et encres acryliques et marqueurs sur différents supports, du bois à la toile en passant par le papier. Il m’arrive fréquemment d’y ajouter du crayon de couleur ou encore du papier découpé et de la résine. Je crée également des bijoux, entièrement réalisées à la main, à l’aide de différents matériaux tels que le plastique fou, la pâte polymère, la résine, le médium, la peinture acrylique et les marqueurs.

Evolution du travail :

Dessinant depuis toujours, je me suis mise à peindre véritablement après la naissance de ma fille
ainée, à l’âgede de 20ans : mes toiles étaient alors très « africanisantes ». Le continent africain
m’avait jusque là toujours inspirée et j’avais eu la chance de passer quelques semaines au Burkina faso l’été de mes 18ans.
Puis, mes goûts et intérêts évoluant, pendant des années j’ai essentiellement réalisé des portraits
féminins.

Aujourd’hui mon travail a pris une autre direction : mes dernières séries mettent en scène de petits voyageurs qui contemplent, cherchent leur place ou traversent des paysages. C’est une façon d’exprimer ma sensibilité au sort des migrants, des exilés, des réfugiés et de tous ceux qui cherchent une place paisible en ce monde. Les crises migratoires tendent à s’accentuer avec le réchauffement climatique et les guerres économiques et cela m’affecte beaucoup. Cependant mon univers étant plutôt doux et « mignon », c’est avec beaucoup de discrétion et de pudeur que je le formule.

Aussi il est important pour moi de laisser à chacun la liberté de voir ce qu’il veut dans mes créations, que je souhaite garder attrayantes, colorées et apaisantes.

Je réalise également que l’envie de peindre des paysages survient alors que j’ai quitté Lyon pour
m’installer dans un cadre privilégié, en lien direct avec la nature, au contact direct de la terre et de la végétation. C’est évidemment, avec le genre Humain, une source d’inspiration intarissable !

Côté technique, je laisse bien plus de place au hasard. Je réalise d’abord des fonds en jouant avec les couleurs et les textures, laissant place à « l’accident » (taches, coulures, empreintes). Puis à partir de ce que j’y vois, je construis ma composition, ma narration.

Galerie

En savoir plus

Claire Testore

Entre illustrations mélancoliques poétiques / néotrad et l’ornemental dotwork je saurai être à votre écoute etLire la suite


Camille Murgue

Lire la suite